Le magazine 100% scooters et motos

Essai SYM 500 TL

Une bombe taïwanaise

Un maxi sportif qui vaut le «coût »

Premier bicylindre sportif de la marque taïwanaise SYM, le 500 TL a pour mission de bousculer sérieusement une catégorie trop longtemps laissée en situation de monopole. 

Une chose est sûre, la concurrence peut légitiment trembler face à ce nouveau modèle qui cumule de nombreuses qualités et un positionnement prix très attractif.

 

Côté Esthétique

En statique, le 500 TL affiche sans détour ses ambitions. La ligne est racée, les arêtes sont vives et l’ensemble dégage un vrai parfum de sportivité. Pour ne rien gâcher, la finition est à l’avenant avec l’utilisation de matériaux de qualité et des ajustements irréprochables. A vrai dire, ce SYM ne souffre d’aucune faute de goût en termes de design et de présentation générale. Bravo au constructeur taïwanais qui se donne les moyens de ses ambitions. Autres points forts du 500 TL, le copieux bras oscillant, le mono-amortisseur arrière et la transmission finale par chaîne dignes d’une moto.

Les équipements

Sportivité oblige, les équipements proposés sur ce modèle sont évidemment moins fournis que sur un pur scooter GT. Le 500 TL n’est pas avare en dotation pour autant avec sa boite à gants dissimulant une prise 12 volts, ses leviers de freins réglables en écartement, sa commande d’appel de phare, son volet anti-effraction au contacteur et son tableau de bord numérique particulièrement généreux en information. La selle se déverrouille automatiquement depuis un bouton poussoir situé à droite du contacteur. Elle dévoile un coffre moquetté et éclairé capable de recevoir un casque intégral.

 

Une fois en route....

Dès la mise en route, le 500 TL se démarque par sa sonorité rauque particulièrement bien travaillée même en conservant le silencieux d’origine. Le bicylindre à plat à refroidissement liquide 4 temps de 465 cm3 chante juste et ses vibrations sont parfaitement filtrées. Les premiers mètres confirment ce sentiment de rondeur et de souplesse avec un moteur particulièrement doux et sans aucun cognement sur toutes les plages de régime. Suffisamment prompt au passage du feu vert pour se jouer de la circulation, le 500 TL se démarque surtout par ses reprises généreuses en milieu de compte-tours.

Les promesses du maxi scooter

En ville, la partie-cycle agile et précise du 500 TL montre déjà de belles dispositions. Le SYM passe d’une trajectoire à l’autre sans aucune réticence, et se faufiler au milieu des files de voitures devient rapidement un jeu d’enfant. Les relances énergiques participent d’ailleurs grandement à cette sensation de fluidité. Hors agglomération, le constat est tout aussi flatteur grâce au châssis que ne manque pas de rigueur. Le scooter reste invariablement posé sur sa trajectoire et ses louvoiements restent très mesurés même lorsque la chaussée se dégrade fortement. Saluons d’ailleurs la bonne tenue des suspensions aussi bien en usage sportif qu’en configuration balade. Terminons ce chapitre dynamique par un freinage à la hauteur offrant mordant, puissance et feeling.

En bref

En finale, le 500 TL réussi une belle entrée de jeu sur un segment qui pourrait s’avérer plus large que nous le pensions. A la fois chasseur de maxi-scooters sportifs, il est aussi à tout à fait légitime pour venir titiller quelques bons modèles GT middle size du marché. Une chose est sûre, SYM signe une fois de plus un modèle très bien né et tout à fait cohérent dans sa conception. La marque taïwanaise fait rarement fausse route dans les choix qu’elle entreprend.

Auteur de l'article : Agence Forty Nine / David Vincent 

Réalisation de la vidéo : Agence Forty Nine / David Vincent

SYM

MAXSYM TL 500

7599,00€ 8199,00€