Essai Scooter Orcal Ecooter E2R

Silencieux au long cours

Silencieux au long cours

Original dans sa forme alliant style cubique et lignes arrondies, le Orcal Ecooter E2-R est tout aussi surprenant dans le fond. Avec son système de double batteries amovibles, il est capable de flirter avec les 200 km d’autonomie. De quoi envisager sereinement tous types de parcours urbains dans un silence de fonctionnement absolu.  

 

 

Un design atypique

Avant de décortiquer les promesses de ce scooter Orcal, arrêtons-nous quelques instants sur son design atypique. L’habillage semble moulé en un seul bloc d’où aucune aspérité ne dépasse. Clignotant, phare full led, feu arrière…tout est parfaitement intégré au cœur du carénage. Visuellement, le Ecooter se démarque assez nettement de la concurrence, et il faut bien avouer que son look ne manque ni de charme ni de singularité.

Au chapitre équipement...

Cet Orcal Ecooter E2-R se montre particulièrement complet avec de repose-pieds passager repliables, des poignées passager, un plancher plat, un vide-poches avec prises USB, des jantes de 12 pouces avec valves coudées et même une marche arrière pour faciliter les manœuvres à l’arrêt. 

Et plus encore....

Le tableau de bord très lisible vous accueille avec une sonorité caractéristique. Il affiche la vitesse, l’heure, la température extérieure, le kilométrage total et partiel ainsi que l’autonomie distincte des deux batteries amovibles utilisées sur ce scooter électrique.

Les batteries électriques

C’est donc sous la selle que cet Ecooter dévoile son plus grand secret avec la présence de deux batteries Lithium 64 V / 40 Ah et 64 V / 20 Ah. Capables de se recharger à 80 % en 6 heures sur une prise secteur classique, elles alimentent le moteur brushless en alliage d’aluminium à aimant permanent. 2 types de motorisation sont proposées : la version 3 000 watts (E2 équivalent 50 cc) offrant un couple de 130 Nm pour une vitesse maxi de 45 km/h. La version 4 000 watts (E2-R équivalent 125 cc) offrant un couple de 160 Nm pour une vitesse maxi de 80 km/h.

Compact et accessible avec une hauteur de selle de 750 mm, l’Orcal se démarque aussi par son faible poids de 80 kg sans batterie.  Autant dire que tous les gabarits peuvent se laisser séduire par ce scooter électrique. La place à bord n’est pas rognée pour autant grâce à une selle spacieuse et un espace aux jambes plutôt généreux. Une pression au centre du guidon suffit à démarrer le moteur… en silence. Malgré la démocratisation des véhicules électriques, l’absence de bruit reste étonnante et agréable dans les villes où la pollution sonore est aussi inquiétante que la pollution atmosphérique.

En route...

Au démarrage, les accélérations sont plutôt mesurées pour éviter d’être surpris par le couple omniprésent du moteur brushless. Que ce soit en mode smart ou sport, le Ecooter ménage son conducteur pour éviter les mauvaises surprises sur sol peu adhérent. Passés les deux premiers mètres, l’Orcal prend son envol plus franchement et concurrence aisément les véhicules thermiques. L’autonomie varie alors de 80 km en conduite soutenue à 170 km en conduite très souple. Assez fermes sur les pavés parisien, les amortisseurs font le travail sur des surfaces moins défoncées et les freins à disque n’ont aucun mal à stopper ce poids plume.

Avec sa gamme Ecooter E2 et E2-R, Orcal propose une alternative urbaine concrète aux deux-roues thermiques grâce à son autonomie largement suffisante pour arpenter la ville tout au long de la journée. Oubliez enfin les passages à la pompe, le bruit des moteurs et les odeurs d’échappement au guidon d’un véhicule original et bien pensé.

Auteur de l'article : Agence Forty Nine / David Vincent 

Réalisation de la vidéo : Agence Forty Nine / David Vincent

Paiement sécurisé
Protection de vos achats en ligne En savoir plus
Satisfait ou remboursé
Tout le monde à le droit à une seconde chance En savoir plus
3 fois sans frais en ligne
Faîtes plaisir à votre budget En savoir plus